Bourg-Saint-Maurice

L’Isère: idéale pour les sports d'eaux-vives !

Après le plaisir du ski l’hiver, la fonte des neiges va remplir les torrents pour rejoindre la rivière de l’Isère. En France, c’est le lieu dans lequel vous profiterez des meilleures conditions d’eaux durant tout l’été ! On s’y déplace de loin pour s’épanouir dans les eaux-vives à titre de loisir et aussi pour participer à des championnats de canoë-kayak.

Cette rivière est pleine de merveilles avec des abords sauvages, un canyon inattendu et des rapides réputés. Variée, elle offre différentes possibilités de parcours adaptables en fonction des niveaux des participants. Voir les activités d’eaux-vives proposées près de Bourg-Saint-Maurice (rafting, packraft, hydrospeed).

Sans oublier le funiculaire au départ de Bourg-Saint-Maurice qui vous permet d’accéder rapidement aux Arcs et donc aux plaisirs de la montagne tout en étant proche des différentes animations de la vallée! 

Vos activités dans un lieu plein d'histoire!

Bourg Saint Maurice, de par sa situation géographique occupe une place stratégique dans l’histoire. Elle se situe en effet aux pieds de trois cols : le Cormet de Roselend, le col de l’Iseran et le col du Petit Saint Bernard.

La vallée de la Tarentaise a été très prisée à l’époque romaine en vue de développer des axes de transports pour des échanges économiques. Ce passage permettait aux romains d’accéder à un itinéraire simple pour rejoindre les vallées italiennes ainsi que celle du Rhône.

Le col du petit Saint Bernard, situé au pied du Massif du Mont-Blanc, était un point stratégique à cette période puisque plus accessible par sa faible pente. Ce point de connexion permettait d’entretenir les échanges entre deux vallées déjà bien développées (les vallées d’Aoste et du Rhône).

Bourg-Saint-Maurice était en conséquence la ville de référence puisqu’elle se situe juste au pied du col du Petit Saint Bernard.

De 1150 à 1860, la ville appartenait au Duché de Savoie puis au royaume Sarde. On appelait cette dynastie « le portier des Alpes » car elle détenait les cols qui présentaient toujours un passage important pour le commerce.

Bourg-Saint-Maurice devient une ville française

C’est en 1860 que Bourg-Saint-Maurice et ses montagnes deviennent française. Et en vue de surveiller la frontière, une importante activité militaire s’est basée dans la ville. Par la suite, des forts ont été construits, une voie de chemin de fer ainsi qu’un bataillon de chasseurs alpins.

Bourg-saint-Maurice: sa nature, ses sommets et ses activités de plein air !

Ensuite, d’autres projets attendent Bourg-Saint-Maurice puisque non seulement géographiquement elle est bien localisée mais elle bénéficie aussi d’une nature incroyable! On peut y voir, des sommets à plus de 3500 mètres, des paysages sauvages, des terres d’alpages ainsi qu’une faune montagnarde ne pouvant qu’éblouir les amoureux de la nature. Par ailleurs, on y trouve le premier espace naturel protégé créé en France : le parc national de la Vanoise.

Vers les années 1880, débutent les activités de plein air avec l’alpinisme, ou un premier refuge a été crée au pied de l’actuel refuge du Mont-Pourri.

En 1968, une station de ski à vue le jour permettant d’accueillir les passionnés de cette activité avec le confort des remontées mécaniques. Plus connue sous le nom des Arcs, le lieu-dit des nouvelles glisses !

Juste à côté de ceux-ci, on trouve la station de la Plagne qui est jumelée aux arcs par le téléphérique « le Vanoise express » formant le domaine Paradiski. 425 km de pistes, qui en fait l’un des plus grands lieux de ski au monde !

D’autres grands acteurs cohabitent dans la vallée : le domaine skiable des 3 vallées (Courchevel, Méribel, les Ménuires et Val-Thorens) ainsi que le domaine skiable de Tignes et de Val d’Isère.